Français | English
Mondialisation et justice sociale

Mondialisation et justice sociale

Un siècle d'action de l'Organisation internationale du travail


Internationale



L'Organisation internationale du travail est née du traité de Versailles en 1919, a survécu à la Société des nations et a trouvé sa place au sein de l'Organisation des Nations unies, où elle a apporté l’héritage et le savoir-faire du premier internationalisme, et la spécificité du tripartisme. L’OIT a formulé et poursuivi des idéaux de réforme sociale, fondés notamment sur la production de savoirs et d’expertise, dans un siècle traversé par des conflits majeurs, les décolonisations et l’évolution des rapports de force, entre les mondes capitalistes et communistes, entre les États et entreprises du Nord et du Sud.
Cet ouvrage fait suite à un colloque qui a rassemblé acteurs sociaux et chercheurs pour célébrer les cent ans de l’Organisation internationale du travail et interroger son rôle face à la mondialisation des économies et du travail. Il éclaire de manière pluridisciplinaire la fécondité et le renouvellement de la recherche sur la plus ancienne organisation du système onusien. Les contributions se penchent sur la nature et les principales missions de l’Organisation à travers les nouvelles approches des sciences sociales suscitées par les interrogations de notre époque. L’efficacité des normes internationales du travail dans un marché mondial, l’importance du tripartisme et du dialogue social face au retrait de l’État comme les limites de l’universalité dans un monde inégal sont ainsi discutées dans une perspective renouvelée et résolument internationale. À travers l’OIT et sa promesse de justice sociale, ce volume propose plus largement une autre façon de penser la mondialisation.

Ont contribué à cet ouvrage : Tamar Barkay, Adeline Blaszkiewicz, Françoise Blum, Roser Cussó, Marine Dhermy-Mairal, Dorothea Hoehtker, Leila Kawar, Sandrine Kott, Isabelle Lespinet-Moret, Janett Levy, Marieke Louis, Laure Machu, Lauren Marsh, Paul Mayens, Owen McKenzie, Ulrich Mückenberger, Martin Petitclerc, Véronique Plata-Stenger, Ferruccio Ricciardi, Donald Roberts, Cristina Rodrigues, Catherine Spieser, Natali Stegmann, Cory Verbauwhede, Aurélien Zaragori, Luciana Zorzoli.