Français | English
La voix au Moyen Âge

La voix au Moyen Âge

Le Congrès de la SHMESP (Francfort, 2019)


Histoire ancienne et médiévale



Disponible chez ce distributeur :

Malgré les progrès constants de l'écrit, les sociétés latines, byzantines ou musulmanes du Moyen Âge restent très largement dominées par l’oral et les sons. La voix tient un rôle primordial au sein d’un paysage sonore dont l’étude a récemment bénéficié d’un regain historiographique et du croisement interdisciplinaire avec l’anthropologie, la musicologie, l’archéologie, l’architecture, l’art ou la littérature. Le 50e congrès de la Société des historiens médiévistes de l’Enseignement supérieur public a ainsi voulu mieux comprendre la production, les usages, la définition et les contextes d’emploi de la voix, plongée dans des configurations engageant autant la parole, le discours, la déclamation que le chant ou, à l’inverse, le silence ou la voix intériorisée. Les contributions s’intéressent à la présence et aux marques d’oralité dans l’écrit, à la musique et à sa « fabrique », aux paysages sonores, aux cris et émotions, aux rythmes, à la scansion et à la cantillation…, bref à tous les contextes et prétextes qui produisent la voix, l’accompagnent ou la mettent en scène, et à ce qui est reproduit, proféré, clamé ou tu par elle. Vingt ans après la rencontre de Göttingen, le congrès de Francfort rappelle également l’importance des échanges universitaires et historiographiques franco-allemands dans une ville profondément européenne et au riche passé historique.