Français | English
Les ambivalences de Nietzsche

Les ambivalences de Nietzsche

Types, images et figures féminines


La philosophie à l'œuvre



Les réflexions de Nietzsche sur les femmes n'ont pas une place marginale dans son œuvre ; elles ne sauraient se réduire à des préférences personnelles et moins encore à des égarements ponctuels. Bien au contraire, elles s’inscrivent dans son entreprise philosophique et sont en étroite relation avec les thèmes centraux de sa pensée.

Examiner les images de femmes que Nietzsche construit et les rôles qu’il leur accorde, étudier la façon dont il se sert de la typologie dans ses analyses de figures féminines, soulever la question de savoir pourquoi il crée des personnifications féminines d’entités abstraites, s’interroger sur ses positions vis-à-vis des femmes émancipées, comprendre les raisons qui le conduisent à combattre frontalement les femmes de lettres : voilà le fil conducteur de cette enquête. À partir d’une lecture immanente des textes de Nietzsche, Scarlett Marton met en relief les ambivalences multiples et variées qui caractérisent ses prises de position à l’égard des femmes : elles concernent le comportement des femmes mariées face aux esprits libres, l’attitude des femmes aimantes vis-à-vis de leurs amants, les traits des femmes bien-aimées de Zarathoustra, comparés à ceux des femmes seulement humaines. En définitive, quand il traite des femmes émancipées, Nietzsche ne témoigne plus d’aucune ambivalence. Il retrouve le geste d’exclusion caractéristique de la philosophie des temps modernes.

Scarlett Marton

Scarlett Marton est professeure émérite de l'université de São Paulo, où elle a fondé le Groupe d’études Nietzsche (GEN). Membre du conseil scientifique de l’HyperNietzsche, des Nietzsche-Studien et des Monographien und Texte zur Nietzsche-Forschung, elle est l’autrice de plusieurs ouvrages sur la pensée nietzschéenne, ainsi que de nombreux articles publiés dans des revues spécialisées en Europe et au Brésil.